Je suis descendante d’un peuple mis en esclavage

Dans cet article, nous plongerons dans l’histoire de la Réunion en tant que descendante d’un peuple mis en esclavage. Nous explorerons les héritages émotionnels et les cicatrices transgénérationnelles qui peuvent influencer ton bien-être émotionnel aujourd’hui.

Cet article fait partie de série sur le sujet que tu retrouveras ici au fil de l’eau :  De notre Histoire réunionnaise.

Temps de lecture : 5 minutes

histoire réunion cicatrice - émotionnelle - culturelle

Je suis descendante d'un peuple mis en esclavage

Qui suis-je ? D’où je viens ? T’es-tu déjà posé ces questions ?

Moi, je suis descendante d’un peuple mis en esclavage (tu noteras bien la formulation). Mes ancêtres sont des peuples Bantou du Sud 🌍, Inde du Sud, Vietnam. Réunionnaise grâce à mes deux parents, européenne et française de nationalité

Ne vous détrompez pas de honte, loin de là, mais beaucoup de mouvement intérieur depuis l’enfance.

À la naissance de ma première fille, j’ai voulu en savoir plus sur ce qu’il me restait de mes aïeux (tu sais, le 1ᵉʳ congé maternité où tu as du temps)…

J’ai commencé mon arbre généalogique, mais je sentais bien que l’information qui ressortait n’était pas cette histoire de date et de nom de famille.

Alors, j’ai souhaité comprendre ce qu’il y avait au-delà des dates et des noms ? Ce qui m’a emmené à travailler sur les mémoires transgénérationnelles ou comment « neutraliser » dans notre parcours de vie les maux de nos ancêtres (secret de famille, traumatismes, accidents, meurtres, suicides…) et rapatrier l’amour, ma joie, la fierté des nôtres (Oui c’est du Rohff si t’as la ref)🧩

La psychogénéalogie reflète ce lien entre les traumatismes vécus par nos ancêtres et les troubles dans nos vies actuelles.

C’est une transmission génétique invisible. ✨

On a en nous, dans notre ADN jusqu’à 7 générations de « traces », d’information de ces traumas : violences, mort subite, avortement. Mais aussi la résilience, la force, le courage, la patience et l’amour.

Certaines situations ne nous appartiennent pas et je te propose d’aller poser ces bagages-là au féminin dans l’atelier Karma émotionnel.

L'approche transgénérationnelle véritable game changer

L’approche par le transgénérationnel est clairement pour moi un game changer, c’est-à-dire, une des voies principale du changement !

La Réunion 🇷🇪 un contexte très particulier. On a plusieurs paradigmes qui se sont retrouvés sur un même territoire. Et une seule a été imposée par le rapport de force et sur base de hiérarchie raciale.

Aujourd’hui, beaucoup disent que l’esclavage⛓ est passé pour se rassurer. Sauf que la guérison des traumatismes, ne se fait pas juste par une départementalisation fictive….

Nous sommes encore dans le processus de décolonisation. Il y en a qui ont encore besoin de la validation de la France pour se rassurer sur ce qu’ils sont. Et ça donne un peu le syndrome du « je ne suis pas » comme l’autre noir. Ce syndrome du noir aux champs et dans la maison qui se perpétue dans notre société.

Le tout sous fond parfois pour nous ou nos aïeux d’alcool, de pauvreté, de violences sexuelles…

Pourquoi continuer à se voiler la face quand aujourd’hui, on a les moyens de guérir ses plaies transgénérationnelles invisibles ?

Dans cet atelier, nous explorerons ensemble notre histoire en tant que descendante d’un peuple mis en esclavage.

Je te guiderai à travers des exercices de libération et des réflexions pour te permettre de mieux comprendre ton héritage et d’en tirer la force nécessaire pour avancer.

D'autres ressources pour prendre soin de tes émotions

A propos de l’auteur

Bonjour, je suis Sophie

🤯 Après un burn-out, j’ai plaqué ma vie parisienne « parfaite » pour me reconnecter à mes valeurs profondes et devenir Naturopathe.

✌🏽J’aide les femmes réunionnaises dans la gestion de leurs émotions et à sortir de l’épuisement, du stress et du burn-out, dans le respect de leur histoire

🎓 je te transmets mon savoir et je te partage mon expérience pour que tu puisses reprendre ton autonomie sur ton bien-être

Tu veux en savoir plus sur moi ? Je t’invite à lire la page Qui suis-je.

Laisser un commentaire